Ashdod, une ville méconnue qui va vous étonner

Shares

Depuis les années 1950, la ville portuaire d’Ashdod a bien changé. De petite bourgade relativement abandonnée, elle est devenue la cinquième ville d’Israël avec 250 000 habitants.

Désormais, des centaines de touristes issus des bateaux de croisière accostent sur cette ville fondée dès l’Antiquité par les Philistins. D’autres préfèrent la voiture ou le train pour rejoindre cette ville multi-culturelle où résident des habitants aux origines bien différentes (éthiopienne, kurde, russe, française).

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Il faut dire que cette ville du sud d’Israël n’est qu’à 40 minutes de Tel-Aviv et à une heure de Jérusalem.

En outre, Ashdod semble investir depuis plusieurs années dans la création d’infrastructures de loisirs et d’accueil pour y augmenter le tourisme. 

Ainsi, deux hôtels 5 étoiles, le Léonardo Plaza et le West Hotel, ont été ouverts.

Une magnifique fontaine musicale projetant presque chaque soir des animations de sons et lumières, de même qu’un zoo gratuit sur la balade de Lachish qui accueille des zèbres, autruches et d’autres animaux rares, ont également vu le jour. 

Ashdod

Preuve de cette réelle volonté d’Ashdod d’émerger comme une alternative intéressante pour les touristes, à Jérusalem et Tel-Aviv, une nouvelle promenade de plus de 7 kilomètres longeant la Méditerranée est en train d’être aménagée. 

La ville se modernise peu à peu, rend ses plages plus propres, plus sûres et plus attirantes pour les touristes. C’est le cas à la plage de Keshatot où ont été construit plusieurs restaurants de qualité.  

Du fait de la diversité d’Ashdod, la nourriture y est très variée et provient des 4 coins du monde. Cela participe encore au rayonnement naissant d’une cité qui ne cherche qu’à se développer davantage.

A ce titre, elle accueille avec ferveur une multitude de festivals. Par exemple, l’un est consacré au vin durant les vacances de Soukhot, un autre, le MediFestival début Juin présente pour sa part de nombreux concerts d’artistes tels que Shlomi Shabat ou l’espagnole Concha Buika.  

Le magnifique Centre d’Art de la ville inauguré en 2003 permet également à l’Orchestre Israélo-Andalou de se produire régulièrement dans une ville où il se sent “à la maison”. D’autres événements comme des expositions artistiques ou des cours de ballet d’opéra prennent également place dans ce petit bijou architectural réalisé par Haim Dotan. 

Ashdod 2

Pour les plus sportifs, les sports extrêmes sont mis à l’honneur tout comme des activités originales à l’image du paintball, du karting ou encore du saut en tyrolienne. 

Cependant, il existe une autre facette moins connue d’Ashdod, son histoire.

Selon la Bible, c’est là-bas que les Philistins emmenèrent l’Arche d’alliance à l’image d’un trophée, après une victoire face aux Hébreux en -1050 avant JC.

Ashdod était donc une cité Philistine et c’est pourquoi elle accueille le musée de la culture Philistine, un endroit assez unique en son genre qui mêle découvertes archéologiques et expositions mettant en avant l’industrie high-tech. Sont reconstitués l’environnement philistin, les objets de culte de ce Peuple de la Mer et ses idoles. 

Plus récemment, le pont Ad Halom situé à proximité d’Ashdod et datant de l’Empire Ottoman marque le point le plus au nord atteint par l’armée égyptienne lors de la Guerre d’Indépendance de 1948. Lors de la paix israélo-égyptienne signée en 1977, un mémorial y fût érigé. 

Ashdod 3

C’est peut-être la complémentarité entre l’aspect moderne et l’aspect plus historique, qui fait tout le charme du plus grand port d’Israël. 

Son ambition de concurrencer Jérusalem et Tel-Aviv est loin de demeurer farfelue si la ville poursuit patiemment son développement. 

En tout cas, les touristes semblent apprécier puisqu’ils se tournent davantage vers la cité côtière et viennent découvrir le charme trop méconnu du sud d’Israël. 


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre