Les incontournables kibboutzim à visiter en Israël !

Shares

Le mouvement kibboutzique représente certainement un des mouvements les plus emblématiques de l’histoire de l’Israël moderne. Il y a toujours une authenticité spirituelle au-dessus de l’image du kibboutz, en dépit de la tendance croissante de privatisation des dernières décennies. Bon nombre de kibboutzim d’Israël représentent l’époque des pionniers, et chaque kibboutz a ses propres caractéristiques uniques et sa culture. Laïque ou religieux, socialiste ou privatisé, les voyageurs seront comblés par les possibilités proposées par ces havres collectivistes.

Ein Gedi : une oasis dans le désert

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

ein gedi

Probablement l’un des kibboutz les plus célèbres, Ein Gedi offre un lieu unique avec son jardin botanique sur la Mer morte. Le jardin est composé d’une grande variété de plantes désertiques, flore biblique, des centaines de cactus et d’arbres tropicaux exceptionnels. Une explosion de couleurs, une version moyen-orientale de la palette de Renoir sur la toile étonnante du paysage lunaire de la Mer morte. Certaines des plus belles plages de la Mer morte et les centres thermaux sont proches du Kibboutz Ein Gedi.

Samar : le rebel

samar

Fondée en 1976, Samar a commencé en tant que nouvelle expérience sociale qui propose une amélioration individuelle au lieu du strict collectivisme  qui caractérise le mouvement original des kibboutzim. Par conséquent, Samar fut surnommé « kibboutz d’anarchistes ». Ce kibboutz peut vous offrir une des expériences les plus vibrantes et passionnantes axée sur la communauté. Soirées et concerts font partie du package, ainsi qu’une aventure du désert, VTT et des randonnées à travers les montagnes d’Eilat, Mitzpe Ramon et le Parc Timna. Samar est situé à proximité de la vallée de la Arava, un endroit avec la plus forte exposition au soleil d’Israël.

Palmach Tzuba : la porte d’Israël

tzuba

Également connu sous le nom Tzuva, ce kibboutz se trouve sur un site historique dans la périphérie immédiate de Jérusalem. Son nom est lié à l’unité paramilitaire sous le mandat britannique et a en effet été fondé par certains des membres qui appartenaient à ce groupe. Plusieurs pionniers modernes choisissent Tzuba comme leur première base d’attache à Israël. Il a conservé son « esprit pionnier » via une communauté très unie. Beaucoup des traditions socialistes ont été maintenues, comme l’absence de propriété privée et les repas sont pris collectivement dans la salle à manger. La vie économique diversifiée a prospéré grâce à  l’agriculture. Même si l’activité a diminué elle n’a jamais totalement disparu de la vie à Tzuba. En fait, l’agrotourisme est le fer de lance de ce kibboutz très attractif qui attire une myriade de clients, et la cave Tzuba a un très bon cru de qualité supérieure, qui lui a valu de nombreux prix. Le kibboutz propose également un cours intensif d’hébreu (Oulpan) pour les nouveaux immigrants en Israël et les touristes.

Degania Alef : l’ancêtre

degania

Fondée en 1909, au cours sous l’Empire Ottoman, Degania Alef a commencé avec 12 personnes : 10 hommes et 2 femmes. Certaines des figures les plus importantes de l’histoire d’Israël sont nées ou y ont vécu, y compris des personnalités héroïques comme Joseph Trumpeldor ou Moshe Dayan. Degania Alef a été privatisé avec succès en 2007, une décision qui changea la face du kibboutz pour toujours, bien qu’il maintienne un filet de sécurité social pour ses habitants. Nombreux autres kibboutzim ont suivi son exemple durant la même période. Avec sa longue histoire et un avenir qui semble sûr, Degania mérite une visite comme une étape importante dans l’expérience centenaire du kibboutz.

Ein Harod : apportez le Champagne

ein harod

Ein Harod fondé en 1921, mais partagé en deux en 1952, suite à une intense rivalité politique entre ses habitants. Par le biais de la division créée par des différences de vision, Ein Harod (Meuhad) et Ein Harod (Ihud) sont nés. Ces différences s’effacèrent avec le temps et maintenant les deux kibboutzim appartiennent au même réseau il a subi une privatisation en 2009. Ein Harod est maintenant un lieu respectueux de l’environnement, très luxueux, hôtel tout option, un paradis vert dans la vallée de Jezreel en basse Galilée. Observation des oiseaux, canoë-kayak, parapente et montgolfière dans des paysages à couper le souffle, sont quelques-unes des activités offertes par le kibboutz à ses hôtes. C’est lieu privilégié pour un séjour romantique en amoureux, le kibboutz met tout en œuvre pour que l’accueil et le séjour soit parfait.

Sde Eliyahu : le bio-religieux

sde eliahou

Sde Eliyahu, situé dans la vallée du Jourdain, est l’un des kibboutzim fondés pendant la période du Mandat britannique. A l’époque il ressemblait plus à un château fortifié qu’à un village pastoral. De nos jours, la structure du kibboutz a changé mais Sde Eliyahu continue de mener sa vie selon un modèle de kibboutz collectiviste. Étant un kibboutz religieux, l’étude juive fait partie des activités de base de Sde Eliyahu. Ce kibboutz est considéré comme un pionnier en agriculture biologique et est une destination idéale pour ceux qui s’intéressent à l’agriculture sans produits chimiques. Des bio-tours sont organisés par les membres pour les visiteurs d’un jour et les invités à long terme, qui voudront en savoir plus sur les dernières techniques de l’agriculture biologique, mais aussi pour y récolter des fruits savoureux.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre