Le “Mein Kampf” du B.D.S. choque la L.D.H.

Shares

Le 6 août vers 20h : appel téléphonique de la Présidente de la Ligue des Droits de l’Homme  (L.D.H.) de Montpellier, scandalisée par la présence sur la page FB du comité BDS34 d’une photo et d’un texte « totalement inadmissible ».

 Les 2 porte-paroles du mouvement BDS34 reconnaissent avoir partagé une photo « discutable mais qui n’a rien d’antisémite ». D’autant qu’il semblerait que cette photo soit accompagnée d’un commentaire visible uniquement si l’on clique dessus… C’est ce qui fait dire aux 2 porte-paroles de la section BDS de Montpellier : « ce manque de vigilance est la seule ‘faute’ que nous avons commise » !

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

 Et pourtant, voici donc ce qui s’affichait sous les yeux de quiconque cliquait librement sur cette photo (texte original) :

  • « Les nazis et les sionistes sont deux revers de la même médaille, ce que fait le sionisme l’a déjà fait le Nazisme au millimètre près ; c’est la même école »
  • « Ce que faisait Hitler aux juifs était fait exprès pour que le monde sympathise avec eux et leur donne tous les droits, jusqu’aujourd’hui ils nous sortent cette histoire d’Hitler (Shoa) ils ont tout eu à cause d’Hitler »
  • « Ce que faisait Hitler aux juifs était voulu et prémédité pour un but bien précis, une tactique propre aux juifs comme le grand mensonge du 11 septembre»
  • « Ils ont sacrifié quelques juifs pour avoir tout ce qu’ils ont aujourd’hui, Hitler a participé à la colonisation de la Palestine, il faisait partie du plan »
  • « La relation d’Hitler avec la famille Rotschild, cette famille juive et satanique qui possède toutes les terres de la Palestine et qui est l’une des plus puissante famille au monde »
  • et bien d’autres…

 Rassurez-vous, ces activistes du boycott disent trouver l’un comme l’autre ce texte « complotiste, antisémite, négationniste et totalement ahurissant » !

Ils ont alors effacé de leur mur cette photo et le texte qui lui était attaché : « Il ne s’est pas écoulé 15 mn (2 jours en réalité NDLR) – entre le moment où nous avons découvert ce texte et sa destruction. C’est dire combien nous sommes à mille lieux des idées qui y étaient exprimées. »

 Et se sont empressés de fournir des explications embarrassées aux listes de fidèles suppôts du BDS local ainsi qu’à la quinzaine d’associations, partis et syndicats partenaires du comité BDS 34 dans le combat de délégitimation obsessionnel à l’encontre de l’Etat d’Israël.

Considérant qu’après en avoir informé la Présidente de la LDH 34, cet incident était clos (sic) … les 2 porte-paroles s’étonnent d’un tel acharnement à vouloir les faire juger et condamner en « hypertrophiant un accident involontaire ».

Pour nos lecteurs novices en animation du boycott en France, le BDS34 existe depuis 6 ans et a contribué à la création d’une « Coalition contre Agrexco » ayant formé des bataillons de militants-commandos ayant pour seule instruction de vider les rayons de supermarché des fruits et légumes en provenance d’Israël : Husein en est membre depuis sa création et Saadia depuis 2012. Hussein est aussi Président d’associations locales regroupant les Palestiniens de la région. Ainsi, une vingtaine de témoignages parviennent à la police jusqu’à leur comparution le 19 mars dernier, dont ceux de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP) attestant que les accusations gravissimes portées contre eux sont « totalement infondées ».

 Ce qui ne semble pas être l’avis de la Ligue des Droits de l’Homme qui porte cette plainte au niveau national, comme le regrette amèrement Gilles Devers (l’avocat du groupuscule, qui ne manque pas une déclaration sulfureuse lorsqu’il s’agit de défendre la liberté d’expression … des partisans de l’antisionisme, dans cette vidéo Dieudonné).

 L’illégalité du mouvement pro-boycott ne fait plus de doute pour la justice : l’occupation sauvage de locaux par la section locale BDS fait déjà l’objet d’une plainte déposée par la Fédération du Parti Socialiste de l’Hérault contre les responsables du mouvement, José Luis Moraguès puis Manuel Roques, et celle déposée par la LDH à l’encontre des porte-paroles locaux du BDS est extrêmement grave puisqu’il s’agit rien moins que de : « Contestation de crimes contre l’humanité, provocation publique à la commission de crimes ou délits, à la discrimination ou à la haine raciale – apologie de crime sur Facebook. »

Alors, qui peut réellement se targuer de “complotisme, d’antisémitisme et de négationnisme” ici ?


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre