Israël vient en aide aux Chrétiens et Yazidis persécutés en Irak

Shares

Quand le jour commence à dissiper le froid de la nuit, Chéhab, 37 ans, de Sinjar, se joint à la foule croissante de réfugiés et personnes déplacées – enthousiaste à l’idée d’enfin faire quelques provisions pour braver le terrible froid et les vents de l’implacable hiver dans le camp.

Les camions d’IsraiAID arrivent enfin, le personnel d’IsraAID commence à décharger plus de 3 000 articles d’hiver pour cette distribution. Shehab et sa famille sont parmi les plus de 18 000 Yézidis et Chrétiens qui vivent maintenant dans des camps au nord de l’Irak, après avoir fui les horreurs de l’État islamique d’Irak et du Levant (ISIS).

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Quand Daesh (ISIS) est entré à Sinjar nous avons fui vers les montagnes pendant 7 jours et nous avons trouvé refuge dans un temple Yezidi. Ensuite, nous avons ce camp. Nous sommes ici depuis 7 mois. Je suis ici avec ma femme et nos deux enfants-un garçon âgé d’ 1 an et demi et un bébé de 4 mois qui est né dans le camp. La vie ici est très difficile ; nos enfants sont traumatisés par ce qu’ils ont vu et vécu après que Daesh ait attaqué notre domicile.

Depuis janvier 2014, plus de 2,1 millions de personnes ont été déplacées à cause des campagnes militaires de l’État islamique, portant au total à 5,2 millions de personnes nécessitant une aide humanitaire. Les Kurdes de la région d’Irak à eux seuls ont accueilli plus d’1 million de réfugiés et de personnes déplacées  et il est très dur de répondre à leurs énormes besoins humanitaires – surtout pendant les mois d’hiver, où les températures descendent régulièrement en dessous de 0 °C (jusqu’à -15°C).

“À l’intérieur du camp, il fait très froid et nous avons vraiment besoin de chaudes couvertures” dit Naviah, également de Sinjar, comme Shehab.

“Des réchauds au kérosène ont été distribués, mais beaucoup de tentes ont pris feu et des personnes sont mortes. Nous utilisons pour 8 familles, une salle de bain – il y a trop de gens et pas assez de chambres ou installations pour tout le monde. Il n’y a pas d’école pour les jeunes enfants.” Shehab ajoute “notre principal problème est le transport de l’eau à notre tente-il n’y a qu’un seul point d’eau dans le camp et il est très loin. Nous avons besoin également de formations en santé et des installations pour nos familles. Beaucoup de gens souffrent de maladies et il n’y a aucun médecin. “

Après une première distribution humanitaire, à la mi-octobre, IsraAID a continué et étendre ses activités dans la région, d’aider les Iraquiens déplacés internes (PDI) dans le besoin, en fournissant plus de 3 000 articles d’hiver, y compris des matelas et des couvertures pour 1 000 familles.

“J’apprécie vraiment votre aide… surtout avec votre distribution de couvertures chaudes pour l’hiver” a déclaré Naviah, rentrant à sa tente les mains pleines. Dans les mois à venir, IsraAID semble  intensifier leurs opérations dans la régions d’Irak kurde, en continuant à distribuer du matériel de secours nécessaire pendant l’hiver rigoureux et l’organisation comprendra des projets d’éducation axés sur les enfants et les jeunes pour apporter la stabilité et la sécurité à une population marquée par mois de violence et de chaos.

Pour Shehab, l’avenir doit être meilleur : “avant qu’ISIS attaque notre maison nous vivions en toute sécurité et complètement libre de vaquer à nos vies. Mon espoir pour l’avenir est de retourner chez moi et de vivre librement sans crainte. J’ai l’espoir que mes enfants puissent dormir sans crainte.”

Source IsraAid


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre