Palestine : voilà ce qui arrive quand on paie des terroristes !

Shares

bus_main_1624132a

8 ans de prison pour un Palestinien responsable de trois attaques terroristes , mais “attention , il n’a fait de mal à personne !”

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Ashraf Issa a été reconnu coupable d’avoir tiré sur un bus l’année dernière.

Dans une démarche inhabituelle, le tribunal militaire d’Ofer, la semaine dernière a condamné à une peine légère de huit ans de prison Achraf Issa, un Palestinien reconnu coupable de trois attaques, après que l’armée ait découvert que les attaques ont été effectuées dans le seul but de recevoir une pension de l’Autorité palestinienne. En juin et juillet 2013 Issa a tiré, à trois occasions différentes, sur des autobus blindés de la compagnie voyageant sur les routes des implantations de la région de Naplouse et a tout fait pour se faire attraper par l’armée.

Lors de l’enquête, il est devenu clair qu’Issa a réalisé ces attentats pour « raisons économiques » plutôt que nationalistes. Selon lui, il a été emprisonné en Israël pour violations de  sécurité, mais le Hamas lui a transféré des fonds confisqués par l’Autorité palestinienne. Selon lui, la construction de sa maison était en plein chantier, et s’étant retrouvé sans argent, il a décidé de mener des attaques pour être emprisonné, tout en affirmant qu’il «a pris soin de ne faire de mal à quiconque.”

Pendant son interrogatoire, il a expliqué qu’il a délibérément choisi des autobus blindés, afin d’éviter de faire des blessés.

Pour être sûr d’être emprisonné, Issa a téléphoné à la chaîne de télévision Al-Aqsa pour revendiquer les attaques. Ne se faisant pas attraper, il décide de faire la troisième attaque en plein jour. Il se tenait devant le bus, le conducteur le voyant, il tente ensuite d’ouvrir le feu. Issa reste alors sur lieu de l’attaque jusqu’à l’arrivée des soldats qui l’ont arrêté sans résistance.

Le juge de la Cour martiale, le Major Sharon Rivlin-Ahai a obtenu un accord la semaine dernière (Issa Achraf ayant plaidé coupable) et a écrit : “nous avons beaucoup réfléchi pour savoir si nous devions ou non accepter cet accord”. Après toutes les investigations menées par le Shin Beth, nous avons trouvé qu’il était difficile de contredire la version de la Défense (son intention était d’être arrêté et emprisonné pour une période, ce qui permettrait l’achèvement des travaux de sa maison). Il a également détaillé les précautions qu’il avait prises afin de ne pas causer de dommages humains et pour être arrêté au plus vite. Cependant, les actions d’Issa restent des actes qui comportent des risques énormes pour la vie humaine. D’autre part nous avons estimé le fait que, heureusement, personne n’a été blessé à la suite des actes de l’accusé. Aussi nous avons pris en considération sa coopération avec les autorités d’enquête dès le début de son interrogatoire et les aveux de culpabilité, qui ont fait gagner du temps à la Cour”.

 


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre