Sheikh M. Kiwan : “chaque acte terroriste nous fait du mal…”

Shares

zidan saif

Des milliers de personnes ont répondu aux appels sur les médias sociaux pour accompagner le sergent-chef Zidan Saif  en sa dernière demeure : “Ne soyons pas ingrats, montrons notre gratitude à ceux qui ont sacrifié leur vie pour nous.”

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Le policier druze qui a perdu la vie mardi dernier lors de l’attaque terroriste qui a frappé durement une synagogue de Jérusalem, est honoré par la communauté ultra-orthodoxe,  qui a exhorté la communauté des jeunes haredim d’assister aux funérailles du jeune officier.

La communauté ultra–orthodoxe a qualifié hier le sergent-chef Zidan Saif, ce policier Druze qui a succombé à ses blessures au lendemain de l’attentat terroriste à la synagogue, de « Juste parmi les Nations ».

Au village druze de Yanuh-Jat étaient notamment présents le Président de l’Etat d’Israël, Reuven Rivlin, le Ministre de la sécurité intérieure, Yitzhak Aharonovich, le Commissaire de Police Yohanan Danino et le chef spirituel de la communauté druze, Cheikh Moafaq Tarif.

Le Président Rivlin s’est adressé avec beaucoup d’émotion à la famille Saif :” je me tiens devant vous secoué et peiné. La terreur a frappé Jérusalem une fois de plus. Terreur qui ne fait pas de distinction pas entre les gens. Les terroristes ont transformé une maison de prière en abattoir. Votre fils n’a pas hésité ni même vaciller … Il a affronté sans crainte les terroristes et a risqué sa vie pour protéger le peuple de Jérusalem.”

“Il a agi selon les valeurs qu’il a reçu – courage, héroïsme et sacrifice de soi. Le Président Rivlin a conclu son eulogie avec une note personnelle. Que dirons-nous à un bébé de cinq mois, qui ne connaîtra jamais son père, qui est orphelin ? Nous lui dirons que son père était un héros”.

Sheikh Moafaq Tarif a exhorté le Président et le Ministre de la sécurité intérieure de calmer les tensions. “Vous devez tout faire pour réduire les flammes dans la ville sainte. Nos deux peuples paient un lourd tribut par le sang de nos fils. Nous ne devons pas laisser l’incitation et l’extrémisme l’emporter sur le bon sens et la tolérance.”

La communauté Druze traverse une période difficile, teintée de tristesse et de fierté, comme au cours des deux dernières semaines, nous avons perdu deux de nos fils chéris car ils ont protégés le pays. La communauté Druze ensemble s’incline avec les familles endeuillées par le terrible massacre à Jérusalem et espère des temps plus sûrs et plus tranquilles”.

Saif était l’un des deux policiers arrivés en premier sur les lieux pour se confronter aux deux terroristes. Il laisse derrière lui une épouse, un bébé âgé de quatre mois, ses parents et cinq frères et sœurs : “Il renforce la fierté de votre communauté, de la police et de la police israélienne”, a déclaré le Ministre Aharonovich. “Les personnes sont élevées ici avec de vraies valeurs mais à notre grand regret, certains paient de leur propre vie. Nous partageons ce destin commun”.

Un rassemblement interconfessionnel entre dignitaires Musulmans, Juifs et Chrétiens a eu lieu à l’extérieur de la synagogue où l’attaque terroriste s’est déroulée mardi. Parmi les participants figuraient le Grand rabbin sépharade Shlomo Amar, l’Imam Rasel Atmani, le Patriarche grec orthodoxe de Jérusalem, le Président du Conseil religieux Druze et le Sheikh Muhammad Kiwan, Président du Conseil des Leaders musulmans, ainsi que plusieurs représentants du Ministère des Affaires étrangères.

Le Sheikh Muhammad Kiwan, Président du Conseil des Leaders musulmans qui faisait parti de la délégation d’Imams d’Israël en France en avril 2013, a déclaré : « chaque acte terroriste nous fait du mal. Chaque acte de violence doit être condamné. Il s’agit d’un acte extrême et choquant. Nous n’allons pas laisser n’importe quel côté tendre une main violente et tuer des gens innocents venus prier. L’escalade à Jérusalem doit être arrêtée ».

Toute personne doit avoir la liberté de prier dans son propre lieu saint, a ajouté le Sheikh Kiwan. Nous devons empêcher ceux qui violent l’ordre et nuisent à notre vie dans le pays. Quand je donne mon sang tous les six mois, je ne demande pas à qui il sera destiné.”

 

Source Ynet


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre