Découvrez et soutenez la future étoile montante du Jazz israélien

Shares

yonthan avishai 686

Remarqué au sein du groupe de son ami le contrebassiste Omer Avital, le pianiste Yonathan Avishai possède un style original qui réactive les éléments principaux du jazz — le swing, le blues, l’improvisation — de manière très personnelle. Marqué par l’influence de musiciens tels que John Lewis, Duke Ellington ou Ahmad Jamal, pianistes de la note juste au jeu économe, il revient aux fondements et à l’essence du trio, en cheville avec le contrebassiste franco-israélien Yoni Zelnik et le batteur Donald Kontomanou.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Convaincu que le minimalisme est un moyen d’observer le mouvement et d’aller à l’essentiel, le pianiste développe sous le concept de « Modern Times » une réflexion sur les cycles, le son et le jeu de la musique qui lui sert à élaborer un univers riche en émotions et en couleurs. Qu’il revisite des thèmes anciens de l’histoire du jazz (comme Cornet Chop Suey de Louis Armstrong ou I Got It Bad de Duke Ellington) ou qu’il interprète ses propres compositions aux mélodies évocatrices, il accède à un niveau de poésie et de simplicité devenus rares dans le jazz contemporain.

Représentant de la nouvelle vague du jazz israélien, le pianiste franco-israélien s’est fait connaître au sein du groupe Third World Love, dont il était l’un des membres fondateurs avec le trompettiste Avishai Cohen, le contrebassiste Omer Avital et le batteur Daniel Freedman (cinq albums à leur actif). Ayant décidé de se consacrer très jeune à la musique, camarade d’adolescence de musiciens tels que le saxophoniste Eli Degibri, il a fait ses débuts à Tel Aviv où il a eu l’occasion d’accompagner des jazzmen tels que Walter Blanding ou Marcus Printup et a reçu les conseils du saxophoniste américain Arnie Lawrence, venu s’installer à Jérusalem sur ses vieux jours, où il devint le mentor de nombreux musiciens israéliens. Membre du quintet d’Omer Avital, Yonathan se produit aussi régulièrement avec The Three Cohens, le groupe qui réunit sur scène l’incroyable fratrie Cohen (Yuval, Anat et Avishai). Son confrère et compatriote Yaron Herman a déclaré au sujet de son talent : “Yonathan est un de ces rares musiciens véritablement imprévisibles… Il donne toujours l’impression d’être libre et de pouvoir transformer tout en jeu.

Marqué par l’art du peintre Mark Rothko, le natif de Tel-Aviv, désormais installé en France, recherche à travers une épuration de moyens à donner à chaque note une raison d’être et au son toute son ampleur. En parfaite connivence avec ses partenaires, il finalise actuellement un premier disque de ses explorations en trio, enregistré par le réputé ingénieur du son Philippe Teissier du Cros (Henri Texier, Bojan Z, Ségal/Cissoko…). Un album, Modern Times, à paraître sur le label jazz&people qui est un exemple particulièrement abouti de ce que le jazz permet de faire surgir comme sources d’émotion avec un matériau parfois ramené à sa quintessence.

 

Participez au premier album de Yonathan Avishai 

 

[soundcloud url=”https://api.soundcloud.com/playlists/56238688″]

 

 


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre