“Show Must Go Home” – La scène israélienne dans votre salon

Shares

meiron egger

Jeudi dernier, dans un très charmant salon du XIème arrondissement de Paris, s’est passé le deuxième événement des “Show Must Go Home” – La scène israélienne dans votre salon. Cette fois, le talentueux musicien Israélien de folk Meiron Egger donnait à quelques chanceux une représentation privée de quelques unes de ses compositions, dans un cadre intime et informel.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Il jouait en acoustique live, sur trois instruments sans compter son sourire charismatique, le talentueux Egger tenait son assemblée le soufflé court pendant 60 minutes. Bien que la plupart des chansons étaient en hébreu, le silence dans la pièce et l’atmosphère électrique qui y régnait démontrait clairement que Egger et son public étaient sur la même longueur d’onde, et que se cassaient aisément les barrières de langue et de culture entre jeunes israéliens et jeunes français.

Comme le cadre de “la Scène israélienne dans votre salon” nous y invitait, nous suivions le même programme que lors des précédents événements : un artiste israélien prometteur, un salon parisien, un concert acoustique et aucun ticket vendu. Chaque concert du programme se déroule dans un appartement différent, tenu secret du public et communiqué seulement par mail aux participants que se sont annoncés en avance.

Aussi important que le concert lui-même était la foule. Dans l’atmosphère cosy et informel du salon, notre goût commun pour la musique israélienne nous rapprochait les uns des autres. Les discussions en “Fran-breu”, et dans d’autres langues résonnaient dans la pièce, et les commentaires des participants étaient très positifs. “J’ai pu rencontrer des gens très sympathiques!” dit Ava, 23 ans, de Paris. “Je suis venue au premier salon, je suis aussi là pour le deuxième et je continuerai de venir. C’est génial d’avoir ces initiatives”, ajoute David, 25 ans, de Paris aussi.  “C’est très rafraîchissant de voir quelque chose de nouveau se passer sur Israël qui ne soit pas nécessairement lié à la religion ou la politique”, commente Anna, 25, Israélienne vivant à Paris.

Le spectacle était fini, mais on aurait dit que personne ne voulait déjà rentrer chez soi.  Ni les invités, ni Meiron. J’espère que la chaleur et l’amitié qui étaient dans l’air ce soir là, continueront à vivre jusqu’au prochain événement “Show must go home”.

Pour connaître les futurs concerts, restez connectés sur notre page Facebook. Si vous voulez accueillir un concert israélien “Show must go home” dans votre salon à Paris, laisser un message sur la page Facebook.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre