Khouza’a (Gaza) : Le Scoop bidon de Paris Match !!!

Paris Match Khouzaa CI
Shares

Khouza'a Paris Match

Un article du reporter free-lance Fréderic Helbert publié dans Paris-Match le 7 août 2014, intitulé « A GAZA, LA MAISON DE L’HORREUR » prétend expliquer l’assassinat de 7 palestiniens dans une maison de Khouza’a dans la bande de Gaza durant l’opération Bordure protectrice. Cet article comporte des lacunes considérables.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Premièrement, Paris-Match s’est fait rouler dans la farine par son reporter Fréderic Helbert. Car naïvement, Paris Match annonce le 7 août en introduction de l’article « Notre envoyé spécial à Gaza raconte comment il a découvert la scène d’un massacre dans une maison du petit village de Khouza’a. » Le premier gros problème c’est que ce monsieur n’a rien découvert du tout et qu’il est même arrivé après la guerre car Al Jazeera avait publié l’information 1 semaine plus tôt.

Video Al-Jazeera

Frédéric Helbert est présenté comme le découvreur de ce charnier mais comme il arrive 1 semaine après Al Jazeera il ne reste plus de cadavres mais seulement des « restes noirâtres en état de décomposition avancée ». Al Jazeera, quand à lui montre de vraies images sur lesquelles on peut voir des corps d’hommes entassés dans ce qui ressemble à la même maison, nous y reviendrons.

Au moment où le reporter de Paris Match est arrivé dans la maison, les morts avaient déjà été enterrés, il s’est donc rendu au cimetière le plus proche, a pu parler avec le gardien du lieu mais n’a donc pas vu les corps, enterrés dans « un autre cimetière situé à l’écart du village. »

Fréderic Helbert continue sa découverte : « Je pars à la recherche des familles, mais elles demeurent invisibles, murées dans leur chagrin. «Ils ne veulent pas parler aujourd’hui», m’explique un de leurs proches. «Mais moi je peux. Et je vous jure devant Dieu que…»». Le reporter reconnait qu’il n’a pu rencontrer aucun membre de la famille mais seulement un de leurs proches pour ce scoop annoncé comme tel par Paris Match.

Kouza'a Paris Match 4X4Ensuite Helbert écrit que selon un voisin : les 7 cadavres (qu’Helbert n’a pas vu) sont ceux de jeunes gens qui « n’avaient rien à se reprocher »). Bravo pour la rigueur journalistique. Contrairement à la version du reporter de Paris-Match, les images d’Al Jazeera (que l’on ne peut pas accuser d’être pro israélien) montrent des corps entassés d’hommes en treillis militaires qui ressemblent à tout, sauf à des civils. Les photos postées sur plusieurs comptes Facebook palestiniens montrent la même réalité que les images d’Al Jazeera.

Pour résumer :

  • Paris-Match explique que son envoyé spécial à Gaza a découvert la scène d’un massacre, alors que d’autres médias (source 1, source 2, source 3, source 4) avaient publié des images plusieurs jours auparavant.
  • Cet envoyé spécial n’a jamais vu les corps dans la maison (contrairement à Al Jazeera).
  • Il n’a jamais vu les corps au cimetière (car ils étaient déjà enterrés et dans un autre cimetière).
  • Il n’a pas réussi à rencontrer les familles des victimes et il fait confiance à un voisin qui lui a dit que les victimes sont « des jeunes qui n’avaient rien à se reprocher », alors qu’Al Jazeera montre des hommes en treillis.

Enfin, Fréderic Helbert, fier de son chef d’œuvre, n’a rien trouvé de mieux que de claironner sur son compte Twitter :

[tweet https://twitter.com/FredericHelbert/status/497093294317252608]

Le ridicule de ce « Comming…2 mn », comme le « coming soon » d’un film hollywoodien, (sans compter la faute d’orthographe qui va avec), semble être un détail mais il en dit beaucoup sur la qualité de ce reportage.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre