Opération Bordure protectrice : Le conflit Hamas Israël pour les nuls

Shares

gazalaunchrocket

Comment tout a commencé ?

Du 12 juin au 7 juillet, le Hamas et d’autres organisations terroristes de la bande de Gaza ont tiré plus de 300 roquettes sur des civils israéliens. Bien qu’Israël ait montré une grande retenue et demandé la cessation des attaques de roquettes, le Hamas a continué de tirer sur les villes israéliennes et les villes à travers le pays sans aucun discernement. Aucun pays au monde n’accepterait une telle réalité, et Israël ne fait pas exception. Cependant, après trois semaines de retenue et la poursuite des attaques incessantes de roquettes, Israël n’a pas eu d’autre alternative, que de répondre afin de rétablir la sécurité de sa population civile.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Quel est le but d’Israël ?

L’objectif principal de l’opération Bordure protectrice est de rétablir la stabilité et la tranquillité de tous les citoyens d’Israël une fois pour toute. Israël ne peut accepter une réalité dans laquelle des millions de citoyens soient soumis aux caprices des organisations radicales terroriste islamiques, sous la menace permanente de devoir trouver en 15 secondes un abri contre les missiles.

Comment Israël a-t-il l’intention d’atteindre cet objectif ?

La seule façon de restaurer le calme des citoyens d’Israël est de venir à bout des agresseurs du Hamas retranchés dans la bande de Gaza. L’opération Bordure protectrice vise à réduire significativement les capacités du Hamas et à détruire les infrastructures terroristes dirigées contre des civils israéliens. Israël ne cherche pas un accord à court terme, mais veut une solution à long terme par souci de sécurité de ses citoyens.

Quelles sont les cibles des frappes aériennes israéliennes ?

Dans le cadre de l’opération, l’armée israélienne cible sélectivement les lance-roquettes mobiles dissimulés, les installations des dirigeants du Hamas, les tunnels de contrebande, camps de terroristes, les sites d’entraînement, les installations de communication,  les éléments de défense aérienne et les sites supplémentaires utilisés pour les activités terroristes visant Israël, y compris les centres de commandement et de contrôle.

Quels sont les objectifs à long terme du Hamas ?

Le Hamas est similaire aux autres mouvements djihadistes radicaux comme Al-Qaïda, ISIS et Boko Haram qui ne tolèrent pas la présence de non-musulmans au Moyen-Orient. Il n’est donc pas surprenant que le Hamas maintienne des relations étroites avec les terroristes djihadistes du Sinaï, également pour les armes, avec la contrebande et le soutien de l’Iran.

Selon l’idéologie du Hamas, Israël n’a aucune place dans le monde, et le Hamas a déclaré comme objectif la destruction de l’Etat juif. Ceci est illustré dans la Charte du  Hamas qui : « s’efforce d’élever la bannière d’Allah sur chaque pouce de la Palestine, ce qui signifie tout Israël, la Cisjordanie et Gaza ». En outre, l’organisation défend une idéologie antisémite qui glorifie le djihad et l’assassinat de Juifs.

Pourquoi le Hamas tire des roquettes sur des villes israéliennes ?

La tactique du Hamas de tirer des roquettes sur les populations civiles israéliennes ne s’est pas arrêté au désengagement de Gaza en 2005 par Israël, mais plutôt intensifiée. En raison de son engagement à l’anéantissement d’Israël, le Hamas voit en chaque femme et chaque enfant israélien une cible légitime de ses attentats terroristes par missiles, attentats-suicides, meurtres et enlèvements.

Les dirigeants du Hamas ont déclaré à plusieurs reprises que tous les Israéliens sont des cibles légitimes (Porte-parole du Hamas Sami Abou Zouhri, le 8 juillet 2014). Ces dernières années, l’organisation terroriste Hamas a investi dans les armes offensives, portant le nombre de missiles pointés sur des villes israéliennes à environ 12.000. En tirant des roquettes sur des zones densément peuplées en Israël, les terroristes du Hamas s’efforcent, autant que possible, de causer des décès de civils. Les tirs de roquettes aléatoires du Hamas sont conformes à son idéologie, qui voit les victimes civiles israéliennes comme des succès militaires.

Pourquoi y a-t-il eu relativement peu de pertes israéliennes jusqu’à présent depuis le début de cette confrontation ?

En raison de la menace grandissante des missiles, Israël a investi dans des ressources énormes dans l’établissement d’un système de double défense pour ses citoyens :

  1. Israël a développé le système de défense antimissile Dôme de fer, qui, tout au long de cette confrontation, a fourni une protection exceptionnelle aux civils israéliens, a sauvé la vie de centaines ou plus de civils israéliens.
  2. Israël a construit une vaste infrastructure d’abris et mis en place un système d’alerte d’urgence permettant à ses civils de trouver un refuge rapide lors des attaques terroristes de missiles. Si il n’y avait pas le système Dôme de fer et les abris, le nombre de victimes parmi les civils israéliens dans ce conflit serait très élevé.

Pourquoi les civils à Gaza ont été blessés ?

Les pertes civiles à Gaza sont un résultat direct de la tactique du Hamas d’utiliser la population civile palestinienne comme bouclier humain pour ses activités terroristes. Le Hamas s’engage à verser un double crime de guerre en visant délibérément des civils israéliens, alors qu’en même temps il cache ses armes, ses dirigeants, ses coopératives et ses infrastructures parmi les civils palestiniens innocents. Le Hamas porte l’entière responsabilité de la perte des civiles de la bande de Gaza. Par ailleurs, le Hamas investit toutes ses ressources dans l’acquisition et la production d’armes et de roquettes pour attaquer Israël, au lieu de s’occuper du bien-être de la population de Gaza.

Dans une manifestation de mépris total pour la sécurité de sa population civile, le Ministère de l’intérieur du Hamas à Gaza a donné pour instruction aux résidents de ne pas tenir compte des avertissements d’Israël prévenant des attaques imminentes.

Le Hamas exhorte également les résidents de former activement des boucliers humains, les exposants ainsi délibérément à un danger grave.

Quelles sont les mesures prises par Israël pour minimiser les pertes civiles à Gaza ?

Israël fait le maximum pour réduire les dommages causés aux civils innocents. Il le fait en utilisant des procédures rigoureuses de ciblages, en avertissant les résidents de frappes imminentes à l’aide d’appels téléphoniques, de SMS et de tracts et en tirant des coups de semonce.

Israël fait tout cela en dépit des coûts significatifs de ces tactiques précédant les opérations possibles et s’abstient d’attaquer les repaires de terroristes et les caches d’armes connues situés à proximité dangereuse de civils.

Pourquoi est-il si difficile de désamorcer la situation ?

La raison principale de la difficulté de mettre un terme à la violence, est que le Hamas manque de motivation.

Le Hamas, jusqu’à présent, n’est pas considéré par la communauté internationale comme responsable de ses violations de la base morale et du droit international.

Les événements en cours font ils partie d’un cycle de violence ?

On peut être tenté de voir cette confrontation comme la dernière série « d’un cycle imaginaire de violence ». Toutefois, rien ne peut être plus éloigné de la vérité car il n’y a pas de symétrie entre Israël et le Hamas.

Israël s’est désengagé complètement la bande de Gaza en 2005 et n’a aucune revendication sur le territoire, outre le souhait de le voir se développer comme un voisin pacifique et prospère. Si le Hamas et les autres organisations terroristes désarment et arrêtent leurs attaques, Israël n’aura aucune raison de réagir.

Au lieu de développer la bande de Gaza, le Hamas a violemment pris le contrôle du territoire, le transformant en base de terreur et en mettant en place une dictature terroriste dont l’objectif déclaré est la destruction d’Israël.

[tweet http://twitter.com/EladRatson/status/488706035356803072]

Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre