Vidéo exceptionnelle : que fait Tsahal pour protéger les civils palestiniens ?

Shares

[youtube http://youtu.be/1wRD8S4gnSI]

Conformément au droit international, un message est envoyé aux habitants de chaque maison avant l’attaque grâce à un moyen choisi pour l’occasion : dépliants, appels téléphoniques, envoi de SMS, puis seulement après, envoi d’un premier missile, faisant peu de dégâts sur le toit de la maison, (bien que parfois capable de blesser ou de tuer si la maison était directement touchée).

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Selon cette directive, appelée “Toit de paille” en Israël, ce n’est qu’après avoir vérifié que la maison ait été évacuée que l’autorisation  de tirer le missile plus puissant est donnée pour détruire le bâtiment.

L’opération “Tsouk Eitan”- Bordure Protectrice, tout comme  l’opération “Amoud anan” -Pilier de Défense, est accompagnée par des représentants du corps judiciaire militaire (IDF MAG Corps) qui pendant les opérations, sont là pour, entre autre, conseiller les commandants qui dirigent les missions en ce qui concerne la partie légale.

Le magazine Slate.fr, dans un article intitulé “Ne vous trompez pas: à Gaza, Israël fait tout pour minimiser les pertes civiles“, du 10 juillet 2014, donne plusieurs exemples de la manière dont cette procédure est appliquée sur le terrain. L’édition papier du quotidien Libération du 11 juillet titré “Israël – Hamas : L’escalade” (page 4) rapporte  le témoignage suivant :  “Un voisin raconte qu’il y a bien eu un coup de fil passé par l’armée israélienne à l’un des fils de la famille pour prévenir de la frappe et permettre l’évacuation des habitants” (maison de Mahamoud el-Hadj).

IDF CacheArmes EcoleMosqueeMaison

 

Voir aussi : Le Hamas appelle la population de Gaza à ne pas se mettre à l’abri

 


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre