Reims : L’Imam Chalghoumi appelle pour un Islam de France

Shares

Chalghoumi_Reims

Sous le patronage du Maire de Reims, M. Arnaud Robinet, une conférence sur le thème de “L’Islam et la question d’Israël” a été organisée par l’Association France-Israël Reims mardi 24 juin dernier à l’Hotel de Ville.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

L’Imam Hassen Chalghoumi a eu du mal à quitter l’Hôtel de Ville de Reims. Tous ceux venus l’écouter avaient envie de prolonger ce  débat avec lui sur « comment construire un Islam de France ». « Il nous a donné de l’espoir », lâche à la sortie une enseignante de collège de quartier difficile.  « C’est tellement préoccupant et triste de voir les jeunes musulmans instrumentalisés par une minorité de criminels qui se sert de la religion pour semer la terreur. L’imam montre qu’on peut déconstruire cette haine. Moi, il m’a redonné de la force pour agir ».

C’était le but de cette rencontre organisée par l’Association France-Israël Reims et sa Présidente Laurence Jacquesson. Hassen Chalghoumi fait d’autant mieux passer son message qu’il aime sa religion et ces jeunes. « On ne leur a pas donné l’amour de la patrie. Il y a un manque qu’ils vont remplir par la foi. J’ai un frère, par exemple, qui s’est installé aux Etats-Unis. Quand il a obtenu la nationalité, il m’a appelé pour me dire qu’il avait hissé le drapeau américain à sa fenêtre tellement il était fier. Il ne l’a pas fait par obligation. Il était juste heureux. Ici on n’a pas su faire passer cet amour ». Il n’est pas trop tard selon l’Imam. « Quand je rencontre des jeunes qui ont envie de partir se faire tuer pour des criminels, je leur dis mais battez-vous donc pour améliorer votre vie en France ! Quelle idée de ramener ici les conflits du Moyen-Orient qui n’ont rien à voir avec vous ! Devenez docteur, avocat, professeur, soyez heureux et vivez le vrai Islam qui n’a rien à voir avec cette haine ».

Le Maire Arnaud Robinet a introduit la conférence en rappelant que “la réconciliation entre Juifs et Musulmans n’est pas seulement un sujet qui le touche  professionnellement mais aussi personnellement. Ma famille même est concernée par la question de la réconciliation entre les deux religions”.

La voix de Hassen Chalghoumi doit continuer à se faire entendre car dans l’ombre, les salafistes ne sont pas les seuls à roder. Présent à la conférence, le représentant de l’Ambassade d’Israël, Elad Ratson, a expliqué le petit jeu caché de l’extrême-droite qui trouvent rentable d’agir en coulisse en montant les jeunes Musulmans contre Israël. Plus ces jeunes auront la haine, plus la population aura peur, plus elle votera pour Marine Le Pen.

Jeu pervers mais efficace.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre