Une étudiante de l’Université de Tel-Aviv remporte un Oscar

Shares

Paris on the Water 2s (1)

Le film “Paris sur l’eau” d’Hadas Ayalon est l’un des trois lauréats de l’Oscar du film d’étudiant de l’Académie américaine du Cinéma pour l’année 2014.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

L’Académie américaine du Cinéma a annoncé vendredi matin les gagnants du 41e Oscar du film d’étudiant pour 2014. “Paris sur l’eau”, court-métrage d’Hadas Ayalon, étudiante du Département de Cinéma et Télévision de l’Université de Tel-Aviv, réalisé dans le cadre de son Master, est l’un des trois lauréats, dans la catégorie des films étrangers. Ayalon est la première étudiante israélienne à recevoir l’Oscar.

La cérémonie de remise des prix aura lieu le 7 juin prochain à Los Angeles, au terme d’une semaine pendant laquelle les gagnants des diverses catégories participeront à une série d’ateliers, de rencontres et d’évènements à Hollywood. Les trois finalistes seront en compétition pour l’une des trois statuettes, or, argent ou bronze. Les deux films concurrents de “Paris sur l’eau” sont “Border Patrol”, de l’anglais Peter Baumen de la Northern Film School britannique et “Nocebo” de l’allemand Lennart Ruff, de l’Université de Munich pour la Télévision et le Cinéma.

Le film, court-métrage de vingt-sept minutes, raconte l’histoire de Batia, (la comédienne israélienne réputée Myriam Zohar), ancienne actrice célèbre, qui après des années de frustration professionnelle reçoit l’occasion de retourner à l’écran. Mais un évènement inattendu le jour de l’audition la fait se confronter à son époux (Ilan Dar) et à la réalité. Le court-métrage tire son nom de son plus grand film (fictif) tourné dans le passé.

L’Oscar du meilleur film d’étudiants a été institué par l’Académie américaine du Cinéma en 1972 dans le but d’encourager l’excellence et la créativité dans les écoles de cinéma aux Etats-Unis et dans le monde. C’est la septième fois qu’un film mis en scène par des étudiants du Département de Cinéma et de Télévision de l’Université de Tel-Aviv est candidat à l’oscar du meilleur film d’étudiant étranger. Parmi les films candidats des années précédentes on trouve “Pinhas” de Pini Tavger, “Drahim” (Chemins) de Lior Geler et “Laila Afel” (Nuit obscure) de Léon Prudovsky.

Hadas Ayalon, metteur en scène du film avait avoué sa surprise en apprenant sa nomination : “Je me suis sentie comme dans un rêve” avait-elle déclaré.

Le film, émouvant et d’une grande sensibilité, sera projeté début juin en première au festival étudiant de Tel-Aviv. Il a été réalisé par Daniel Miller, monté par Aya Somech et produit par Rotem Alima.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre