Les plus anciens masques du monde exposés au Musée d’Israël

Shares

 Masks-group-2-e1394016723518 

Des recherches conjointes menées par l’Université de Tel-Aviv et l’Université Hébraïquede Jérusalem ont permis de présenter au public une collection unique de 12 masques en calcaire datés de 9000 ans en provenance du Désert et des collines de Judée.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Le Prof. Yuval Goren, spécialiste d’archéologie comparative à l’Université de Tel-Aviv a collaboré pendant plus de dix ans avec le Dr. Debby Hershman, curatrice du Musée d’Israël pour les Musée d’Israël afin d’analyser les origines et la signification de douze masques de la période néolithique, découverts dans le Désert et les collines de Judée. Ils seront présentés au Musée d’Israël à l’occasion des fêtes de Pourim, associées à la mascarade et aux déguisements, dans le cadre de l’exposition: “Face à face: les plus anciens masques du monde”. Oeuvres des premiers agriculteurs, ils représentent les plus anciens portraits de l’homme parvenus jusqu’à nous.

Lourds de deux à trois kilos chacun, ces masques représentent des visages ovales, percés de grandes cavités oculaires et de bouches aux dents apparentes, qui les font ressembler à des crânes. Leur pourtour est perforé d’une série de trous, qui servaient probablement à les attacher au visage ainsi qu’à l’ajout de cheveux leur donnant un aspect plus humain. Il est possible également qu’ils aient été suspendus sur des perches ou des poteaux et aient été utilisés pour les premières cérémonies shamaniques. L’un est une miniature de la taille d’une broche.

D’après les chercheurs, ces masques, plus longs et plus larges qu’un crâne humain, représentent probablement les esprits ancestraux et étaient utilisés pour des cérémonies religieuses et les rites magiques et de guérison. Ils sont liés à la période de sédentarisation où l’homme a commencé à cultiver la terre, exprimant par les rites religieux sa domination croissante sur le monde et la nature.

La plupart de ces masques ont été découverts dans la grotte de Nahal Hemar, au sud de la Mer Morte, avec d’autres vestiges de la période néolithique, comme des paniers et des perles. D’autres ont été retrouvés à Horvat Duma, site des collines de Judée près de Hébron.

D’après les organisateurs de l’exposition “Les hommes qui ont fabriqué ces masques furent les premiers à créer une religion. Et la région de la Judée où ces masques ont été découverts était le entre de cette culture. Il s’agit de trésors éternels et sans prix”.

L’exposition durera jusqu’au 13 septembre. 

Mask-Steinhardt-4-470x264


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre