Israël ouvre ses cuisines à la France

Shares

 plate_elements2

Cette semaine en Israël, de Nazareth à Mitzpe Ramon en passant par Haïfa, Tel Aviv et Jérusalem, ce sera tartines de humous sur baguette de pain pour tout le monde.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

 

Du Mont Hermon au Mont-Blanc, c’est la rencontre culinaire de tous les sommets: les plus grands chefs israéliens accueillent de nombreux et prestigieux chefs français dans leurs cuisines pour partager les savoir-faire, échanger les recettes et concocter des menus inédits, à quatre mains. De quoi se régaler, à doublement plus forte raison.

 

Mêler les saveurs incomparables d’Israël à la finesse de la haute gastronomie française, c’est l’initiative lancée l’année dernière par l’Institut Français de Tel Aviv avec le projet « So Frenchy So Tasty ».

 

Pour sa deuxième édition, le programme proposé est particulièrement alléchant et nous donne l’occasion de vous faire découvrir quelques uns des talentueux cordons bleus – et blanc – qui font la fine fleur d’une gastronomie israélienne en pleine effervescence.

 

Le chef Charlie Fadida, qui accueille le chef Olivier Arlot du restaurant gastronomique La Chancellière, dirige le célèbre restaurant Olive Leaf de l’Hôtel Sheraton à Tel Aviv. A trente-huit ans, c’est l’un des chefs les plus éminents d’Israël. Envoyé en Afrique du Sud pour y représenter l’Etat juif dans une compétition de jeunes chefs, Charlie Fadida a depuis lors essaimé les goûts d’Israël un peu partout dans le monde, au Luxembourg, à Malte, en Grèce, en Allemagne et aux Etats-Unis, où il offrit d’ailleurs ses services à l’ancien Président Bill Clinton. Depuis son restaurant de la Tayelet, Charlie Fadida continue à participer à de nombreuses compétitions internationales et lance des projets audacieux célébrant les cultures et les spécialités culinaires dont il s’inspire. Les Festival de gastronomie coréenne et nigériane dont il a été l’initiateur ont été de grands succès et ses projets à venir avec les Ambassadeurs norvégien et du Vatican nous mettent déjà l’eau à la bouche.

 

Face à la Mer (« Mul Yam »), c’est le nom du restaurant dont Yoram Nitzan est le chef depuis de nombreuses années. Le copieux livre de cuisine dont il a élaboré toutes les recettes, « Seafoodpedia », a gagné l’année dernière le premier prix des très pointus « Gourmand World Cookbook Awards» qui se tiennent chaque année à Paris. C’était la première fois qu’un livre de cuisine israélien remportait une compétition internationale aussi prestigieuse. Cela a permis de mettre en lumière la haute gastronomie israélienne encore modestement connue à l’étranger mais dont l’essor au cours des dernières années promet d’attirer un public de plus en plus large.

 

Attardons nous enfin sur le chef Shalom Kadosh, premier israélien à avoir rejoint le club des « chefs des chefs », un groupe qui rassemble les chefs cuisiniers du monde entier ayant cuisiné pour les plus grands de ce monde, Premiers ministres, chefs d’Etat, monarques et autres chanceliers. Avant de diriger la cuisine de l’hôtel Léonardo Plazza à Jérusalem – où il accueille cette semaine le chef marseillais Lionel Lévy – Shalom Kadosh a cuisiné pour la reine Béatrice d’Hollande, le Président russe Dimitri Medvedev et les Présidents américains Jimmy Carter, Bill Clinton et George Bush. Pour l’anecdote, c’est lui qui s’est occupé du menu lors de la dernière rencontre entre le Premier Ministre Benyamin Netanyahu et le Président américain Barack Obama, un dîner dont on sait désormais qu’il n’aura pas pu laissé un goût amer…

« SO FRENCHY SO TASTY »


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre