L’ONU fait appel à l’expertise d’Israël pour son programme alimentaire

Shares

 israel afrique

C’est suite à sa récente visite en Israël qu’Ertharin Cousin, la Directrice Exécutive du World Food Programme (WFP) de l’ONU, a confirmé une opportunité potentielle de nouvelle recherche. En coopération avec la Food and Agricultural Organisation, il s’agit de travailler sur un transfert de technologie et d’innovations agriculturelles développées en Israël vers des pays du monde où des familles sont au bord de la famine et où leur résistance est testée par des crises telles que de nombreuses périodes de sécheresse et inondations.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Durant sa visite en Israël du 18 au 22 juin, Cousin a visité le Volcani Institute of Agricultural Research, où elle a été témoin du développement novateur dans l’aridoculture et l’augmentation des rendements, même dans les plus dures conditions, parmi d’autres innovations.

Elle explique: “Un tiers de la nourriture produite pour la consommation humaine est perdu ou gâché sur une échelle mondiale, donc nous sommes également intéressés par l’exploration de nouveaux moyens de minimiser les pertes après la récolte”.

La visite a également servie à renforcer les liens entre la WFP et MASHAV, l’Agence israélienne au développement international. Avec FAO, WFP compte bien développer encore plus ce partenariat avec MASHAV afin de tirer parti de l’expertise technique israélienne qui devrait augmenter les rendements des petits agriculteurs. Des opportunités ont déjà été suggérées au Rwanda et au Soudan du Sud, ainsi que dans des pays voisins où WFP et FAO coopèrent.

Jose Graziano da Silva, le Directeur Général de FAO, s’est dit ravi de l’opportunité d’accroître le partenariat de FAO avec Israël, conjointement avec la WFP: “Cette collaboration devrait contribuer aux efforts continus pour améliorer considérablement la productivité des agriculteurs à petite échelle”.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre