D’une mer à l’autre: à la découverte d’Israël

Shares

 YAM LEYAM

Pour les amateurs de randonnées, de nouvelles découvertes historiques et de beaux paysages, Israël est la destination qui convient le mieux en cette période de l’année.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

La balade Yam leYam (d’une mer à l’autre) est une des randonnées les plus renommées d’Israël. Elle va de la mer méditerranée à l’ouest jusqu’à la mer de Galilée (ou lac de Tibériade) à l’est, en passant par les plus beaux paysages de la Galilée. La marche « Yam leYam » regroupe des milliers d’israéliens et de touristes chaque année, et peut prendre entre trois à cinq jours selon la vitesse de marche des participants.

Deux itinéraires sont possibles. L’option qui sera choisie sera déterminée par le niveau d’expérience en randonnée des participants et de la vitesse à laquelle ils souhaitent avancer : la marche de trois jours nécessite de parcourir en moyenne 29 km par jour, la marche de cinq jours nécessite trois jours de 20 km chacun et ensuite deux jours de 10 km chacun.

Il est impossible de se perdre en chemin, la balade « Yam leYam » est un parcours minutieusement fléché. En partant de la ville de Nahariya sur la cote méditerranéenne d’Israël, dans la région ouest de la Galilée, vous vous dirigez directement vers l’intérieur à travers la plaine côtière plate, puis le long des champs appartenant à des kibboutz et moshavs.

Pour la balade de trois jours, vous longerez la forteresse de Montfort vers la fin de la première journée et vous passerez la nuit dans un terrain de camping près d’Abirim. Arrivé à Abirim, la balade se poursuit à l’est jusqu’au village de Fassuta. Sur le chemin vous passerez devant les villages d’Elkosh et de Hurfesh vers le mont Meron, c’est à cet endroit que la halte pour la deuxième nuit est le plus fortement recommandée.

Le troisième jour est consacré en grande partie à la descente vers la mer de Galilée (le lac d’eau douce le plus bas de la Terre) en passant par la ville historique de Safed, berceau des kabbalistes. La promenade se termine sur les rives de la mer de Galilée, au nord du kibboutz Ginosar.

Au total, une marche de 89 km qui commence au niveau de la mer, grimpe jusqu’à 1200 mètres et descend au plus bas jusqu’à -400 mètres. La balade peut être divisée en trois, quatre ou cinq parties selon la volonté des participants. Certaines personnes préfèrent faire du camping tandis que d’autres préfèrent dormir dans des bungalows ou dans des logements ruraux.

La balade Yam leYam est possible toute l’année, mais les meilleures saisons restent tout de même le printemps et l’automne pour leur climat modéré. Il est à noter qu’en Israël les températures en été peuvent être assez élevées. Il est donc recommandé de venir équipé de beaucoup d’eau.

Certains peuvent apporter leur collation mais cela reste facultatif. Pour les moins organisés, pas de panique, de nombreuses pauses sont prévues dans des villages, avec possibilité d’acheter des fournitures en cas de besoin.

Certaines personnes préfèrent faire une balade entre amis ou seul, mais il existe également la possibilité d’être accompagnés par un guide qui leur expliquera l’histoire et la géographie de la région et qui s’occupera aussi des provisions nécessaires pour la balade (nourriture, eau).

Aucun doute, pour les promeneurs épris de nature, inutile de courir aux confins de l’Amérique du sud ou du Tibet: Yam leYam saura vous combler.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre