Les Imams français à leur gouvernement : «Prenez exemple sur Israël»

Shares

quai1

Ce matin, la délégation des Imams d’Israël a été accueillie au Quai d’Orsay et à l’Assemblée Nationale. L’occasion pour ces dignitaires religieux qui représentent quelques centaines de milliers de citoyens musulmans israéliens, d’évoquer le rôle du gouvernement israélien et son implication dans les affaires religieuses du pays.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

S’il existe des similitudes au sein des communautés musulmanes de France et d’Israël dont notamment celles de pratiquer librement leur religion dans leurs pays respectifs, la différence semble se situer au niveau de l’organisation des cultes et en particulier des financements et des salaires attribués aux Imams. En Israël, les imams perçoivent des salaires du gouvernement israélien, alors qu’en France, les imams  dépendent principalement des dons et notamment ceux de de l’étranger, du Qatar ou d’organisations salafistes qui en contre-partie influencent grandement le message que font passer les Imams de France dans leurs mosquées.

En France, la question du nombre de mosquées fait encore débat et cette négligence de l’état obligerait certains musulmans à prier dans les rues. Les musulmans israéliens reçoivent quant à eux des subventions afin de construire suffisamment de lieux de prière pour l’ensemble de leurs fidèles.

Enfin, un troisième élément différencie les deux pays. Il s’agit de la formation des Imams. Selon le Cheikh Mohammed Nourdine, président des communautés musulmanes des Comores : “Les musulmans d’Israël s’organisent avec l’aide du ministère de l’intérieur israélien en construisant des écoles pour former les nouveaux imams. Aujourd’hui en France, des imams arrivent en provenance des pays du Golfe et du Maghreb emportant avec eux une conception religieuse extrémiste et profondément anti-républicaine” ajoute-t-il .

Au cours des discussions, le directeur de l’association “Changer le regard”, Jamel Genaoui, s’est exprimé afin d’avertir les représentants du gouvernement français : “Il est temps de se réveiller car une génération d’extrémistes grandit dans nos banlieues et ont comme modèle l’assassin Mohammed Merah”  avant de conclure “Si ils n’entendent pas de messages positifs dans leurs mosquées, nous aurons d’autres terroristes.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre