Israël-Turquie, le temps de la réconciliation est arrivé

Shares

Erdogan

La détérioration des relations entre Israël et la Turquie s’était déjà fait sentir avant l’affaire de la flottille Mavi Marmara mais c’est tout de même cet incident qui avait engendré la culmination des hostilités entre les deux nations.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Bien que tardif, ce récent rapprochement, faisant suite aux excuses présentées par Benyamin Netanyahu au Premier Ministre turc, représente une étape nécessaire dans la consolidation de la position stratégique d’Israël et des États-Unis dans le cadre de la crise syrienne ainsi que de la menace iranienne.

Toutefois, ces réconciliations sont à considérer comme un acte plutôt symbolique dont les proportions ne sont pas réellement majeures, impliquant que la résurrection immédiate de liens étroits entre Israël et la Turquie, tel que cela était le cas dans les années 1990, ne serait pas encore au programme.

Le président américain Barack Obama, récemment en visite en Israël, a déclaré vendredi dernier que “le moment était opportun” à la restauration des relations entre les deux pays, ajoutant que ces derniers possèdent “des intérêts communs et ont été des partenaires extraordinairement puissants par le passé”, précisant que ce rapprochement n’était à l’heure actuelle qu’un processus en cours de réalisation, lequel nécessiterait encore du temps.

La Ligue Anti-Diffamation (ADL) a félicité Mr Netanyahu ce vendredi pour avoir initié cette action de réconciliation, applaudissant la “restauration des relations “ entre deux des “alliés les plus fiables de l’Amérique dans la région” et a remercié le président Obama pour avoir “directement facilité” cette réconciliation au cours de son passage en Israël.

Le Secrétaire d’État américain, John Kerry, a également commenté cet évènement soulignant que celui-ci représentait un facteur vital dans le développement de la paix et de la stabilité au Moyen-Orient. “Les Premiers Ministres Netanyahu et Erdogan méritent beaucoup de crédits pour avoir manifesté le leadership nécessaire afin de rendre cela possible”.

Ce samedi soir, Mr Netanyahu a expliqué dans un message posté sur sa page Facebook les raisons pour lesquelles il a choisi de présenter des excuses. “Après une rupture de trois ans des relations israélo-turques, j’ai pensé que le temps était venu de les reconstruire”, a t-il écrit, expliquant que “les changements de la réalité autour de nous, nous forcent à continuellement réexaminer nos relations avec les pays qui nous entourent dans la région”.

Le Premier Ministre israélien souligne que pour lui “le fait que la crise en Syrie s’aggrave chaque minute a été une considération centrale”.

Cette réconciliation a été soutenue par la plupart des représentants des institutions de défense israélienne, dont Ehud Barak, ancien Ministre de la Défense, ainsi que Benny Gantz, chef des armées, lesquels avaient incité cette action depuis bien longtemps.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre