Une équipe de hockey unit les ados Juifs et Musulmans d’Israël

Shares

hockey

Une équipe israélienne de hockey donne l’exemple en matière d’entente et de collaboration en réunissant des enfants Juifs et Musulmans.

Sois informé en temps réel ! Suis-nous sur...

Malgré leurs différences religieuses, le seul point de désaccord rencontré par les 17 enfants membres de cette équipe de ligue mineur de hockey israélienne était l’équipe adverse, à l’autre bout de la patinoire.

“C’est très excitant”, a déclaré Itamar, 10 ans, originaire de Metula en Israël, “il y a tellement d’opportunités pour jouer au hockey ici”.

Ces jeunes sont des étudiants de l’école de hockey israélo-canadienne basée dans la ville de Metula au nord d’Israël et qui, dimanche dernier, a affronté l’équipe des Corydon Comets Pewee A3.

L’équipe de Metula est composée de 12 enfants Juifs ainsi que de 5 musulmans tous originaires de Galilée, a expliqué Shelley Faintuch, directrice des relations communautaires au sein de la fédération Juive de Winnipeg.

“Autrement, ces enfants n’auraient pas l’opportunité de jouer au hockey ensemble. Ils ne vivent pas tous dans la même ville”, a t-elle dit, avant d’ajouter : “les enfants musulmans doivent parcourir deux heures de trajet en voiture pour arriver à la patinoire de Metula, deux fois par mois. C’est tout une expédition et cela mobilise toute la famille”.

Mike Mazeika, ressortissant canadien, s’est installé à Metula il y a 13 mois où il coach l’équipe de hockey de l’école locale. “C’est tellement gratifiant”, affirme t-il. “J’en suis même ému… certains de ces enfants pouvaient à peine patiner il y a cinq jours et aujourd’hui ils jouent si bien”.

D. J. Schneeweiss, le consul général d’Israël au Canada, a fait le déplacement de Toronto afin de voir les étudiants affronter l’équipe locale dimanche dernier. À cette occasion, il a exprimé l’idée selon laquelle, amener les étudiants israéliens aux Canada pouvait éduquer les canadiens en ce qui concerne la culture israélienne, laquelle est souvent mal connue.

“Cela apporte une image d’Israël plus jeune au Canada ainsi qu’un visage beaucoup plus humain” a déclaré Mr Schneeweiss ajoutant qu’avec le conflit au moyen-Orient, jouer au hockey à Metula pouvait être une forme de distraction saine.

“Quand vous vous rendez dans ce type de région, c’est complètement autonome. C’est une sorte de petit monde. Je pense que c’est probablement une bonne chose; cela leur permet de bloquer ce qui se passe à l’extérieur”.

Lors de leur passage à Winnipeg, les étudiants ont joué et se sont entraînés pendant 1h30 chaque matin. Le soir, ils prenaient part à diverses activités canadiennes tel que le bowling, le curling (une sorte de pétanque sur glace) ainsi que la luge avant de rentrer dans leur familles d’accueil.

Maria Vittera a accueilli les deux plus jeunes visiteurs, Amit Vinegrad et Itamar, 10 ans. “Cela a été épuisant mais très gratifiant”, a déclaré Mme Vittera. “Ils ont fait tellement de choses mais ils se sont bien amusés”. Celle-ci a expliqué qu’ils ont apprécié la cuisine canadienne basique. “J’ai pris le temps de faire de très bonnes spaghetti et aucune réaction”, a t-elle dit. “J’ai fait des nuggets de poulet et des frites le soir suivant et je suis devenue leur héros”.

L’équipe d’Itamar s’appelle le Maccabi Young Metula. À la fin de la première période, ils étaient menés 1-0, cependant, à la fin de la seconde, le score s’était égalisé 2-2, mais l’équipe israélienne a succombé aux Comets 5-2.

Cela importait peu aux fans, les cris de soutien et les acclamations se faisaient entendre à chaque but et chaque récupération.


Shares

Commenter cet article

commentaires jusqu'à présent. Ajouter le votre